Praticiens qualifiés

Ergothérapeutes reconnus

A votre écoute

24h/24 - 7j/7j par mail

Actualités

Découvrez notre blog

Rééducation

Autisme : la rééducation par un ergothérapeute

« Être autiste, c’est vivre dans un monde dont on n’a pas les clefs, un monde incompréhensible, imprévisible, chaotique » selon Armelle Saillour, chargée de mission autisme à la Fondation Perce-Neige. En effet, il n’est pas rare d’entendre la phrase suivante pour désigner une personne autiste : « il est dans son propre monde ». Cette affirmation a du vrai puisque l’autiste souffre d’un dysfonctionnement au niveau du cerveau, ce qui a pour conséquence de lui faire voir le monde différemment. C’est un trouble neurodéveloppemental qui affecte le porteur dans son comportement, sa communication et ses interactions avec les autres. Les manifestations de l’autisme varient d’un individu à l’autre, c’est pourquoi le nom de troubles du spectre de l’autisme (TSA) est parfois préféré. Cette pathologie est reconnue depuis peu comme un handicap et la recherche continue d’essayer d’en trouver les origines afin d’adapter au mieux les traitements.

Quels sont les symptômes de l’autisme ?

L’autisme se manifeste de plusieurs manières et peut perturber la vie quotidienne de son porteur. Un enfant autiste peut souffrir du syndrome d’Asperger et dans ce cas, être exceptionnellement intelligent et talentueux dans un domaine particulier. A l’opposé, l’autiste peut souffrir d’une déficience intellectuelle et présenter des difficultés pour apprendre, raisonner, mémoriser des choses, être attentif, etc. D’autres troubles peuvent s’associer à l’autisme comme de l’hyperactivité, de l’anxiété, des TOC, des troubles alimentaires, sensoriels et moteurs, etc.

Tous ces symptômes entraînent des conséquences sur la vie quotidienne de l’individu autiste. Celui-ci a généralement de grandes difficultés pour communiquer avec les autres, pour s’intégrer dans un groupe. Chez l’enfant, l’autisme se détecte via plusieurs signaux :

  • Absence ou évitement de tout contact visuel
  • Répétition de mouvements ou de comportements
  • Etablissement de routines
  • Faible communication verbale
  • Peu de compétences sociales et linguistiques
  • Sensibilité accrue aux bruits
 

Les enfants autistes se retrouvent ainsi en difficulté à la maison et à l’école ou au travail pour les adultes. Le plus grand souci provient du fait que leur comportement social peut être inadapté ou inapproprié face à une situation donnée. Les autistes ont dû mal à se faire comprendre, à participer à une conversation, à débattre sur des idées. Ils peuvent aussi se méprendre sur une situation et avoir une réaction inattendue par rapport à celle d’une personne normale. Ils ont des manies qui peuvent parfois dérouter et n’aiment pas le changement. Le monde extérieur peut donc être une grande source d’angoisse voire une épreuve à surmonter chaque jour.

autisme
TSA

Comment accompagner ? une personne autiste

Il n’existe pas de traitement par médicament de ce trouble, les personnes autistes doivent donc apprendre à vivre avec. Néanmoins, elles peuvent se faire accompagner par des professionnels de santé et se faire soutenir par leurs proches. L’aide de ces derniers sera d’autant plus importante s’il s’agit d’enfants. Le sujet étant en plein développement, l’intervention individualisée dès le plus jeune âge et la présence des parents leur seront profitables pour le reste de leur vie. Le diagnostic de l’enfant autiste doit donc se faire le plus tôt possible pour qu’il puisse bénéficier par la suite d’une qualité de vie satisfaisante. La prise en charge de l’enfant peut se faire par diverses branches de la santé mentale et physique : pédopsychiatrie, orthophonie, psychologie, ergothérapie…

Les parents peuvent aussi faire appel à des associations en lien avec l’autisme pour mieux comprendre leurs enfants et bénéficier des conseils avisés d’autres parents qui vivent la même chose. Être bien entouré est essentiel pour l’enfant autiste pour qu’il ne se sente pas rejeté ou encore plus seul. Vous pouvez l’aider à s’ouvrir au monde et à ses pairs, ce qui sera déjà un énorme pas pour lui.

Le rôle de l’ergothérapeute

L’ergothérapeute joue un rôle privilégié dans l’accompagnement de la personne autiste. Son intervention repose sur des exercices de rééducation et de réadaptation afin d’améliorer sa vie quotidienne. Celui-ci effectue dans un premier temps un bilan ergothérapique pour évaluer les difficultés rencontrées par son patient dans divers environnements (scolaire pour l’enfant, professionnel pour l’adulte et au domicile) et leurs répercussions. Pour l’autiste, il s’agit donc principalement de difficultés en communication et d’adaptation au monde extérieur.

L’ergothérapeute peut aussi proposer des aménagements de l’espace dans lequel évolue la personne autiste pour lui apporter plus de bien-être et de sérénité dans son quotidien et le pousser à réaliser des activités. Ce praticien est vraiment là pour apporter des solutions tout en respectant les volontés de son patient. Ses traitements ont pour objectif de favoriser l’apprentissage, l’autonomie, le langage et une meilleure canalisation des comportements de l’autiste. La famille est généralement intégrée dans le processus dans l’espoir d’obtenir des résultats optimaux. L’ergothérapeute peut fixer des objectifs à atteindre tels que parvenir à se concentrer pendant plusieurs minutes pour un enfant lors des devoirs. Diverses techniques peuvent également être conseillées par l’ergothérapeute pour éviter des moments désagréables pour l’autiste et lui permettre d’être plus à l’aise dans la réalisation de ses activités du quotidien.