Praticiens qualifiés

Ergothérapeutes reconnus

A votre écoute

24h/24 - 7j/7j par mail

Actualités

Découvrez notre blog

Troubles de l'apprentissage

Les troubles de l’apprentissage chez les enfants

Les troubles de l’apprentissage touchent environ 6 % des enfants à l’école, ce qui correspondrait à un ou deux enfants par classe. Ces élèves vont demander plus d’attention et d’encadrement que les autres en raison des difficultés rencontrées pour assimiler les connaissances enseignées et exercices donnés par leur professeur. Ils nécessitent un accompagnement quasi personnalisé pour leur permettre de mieux vivre au quotidien leur scolarité.

La définition des troubles de l’apprentissage

Les troubles de l’apprentissage sont des difficultés pour l’enfant à lire, à écrire, à orthographier les mots, à raisonner, à se concentrer, à s’exprimer, à calculer, etc. Il peut être atteint par un seul de ces troubles ou plusieurs à la fois. Certains troubles sont souvent associés. Cela signifie que si l’enfant souffre d’un trouble particulier, il y a de forte chance pour qu’il souffre d’un autre trouble qui lui est proche. Par exemple, l’enfant qui présente un déficit en calcul mental aura aussi très probablement un déficit de l’attention ou de coordination.

Les différents troubles de l’apprentissage  :

  • Trouble de calcul, mathématiques : Dyscalculie
  • Trouble de l’expression orale : Dysphasie
  • Trouble développemental de la coordination : Dyspraxie
  • Trouble de l’attention pouvant être associés à de l’hyperactivité :  TDA / TDAH

 

Les troubles de l’apprentissage, aussi appelés les troubles « dys », sont souvent des troubles permanents. Ils peuvent néanmoins être compensés avec un soutien scolaire adapté. Ces troubles ne sont pas liés à l’intelligence de l’enfant ou à un quelconque problème psychologique, psychiatrique ou sensoriel.

ergo-paramédicale
reeducation

Comment repérer les troubles de l’apprentissage ?

Les troubles de l’apprentissage vont se manifester à l’école principalement, mais aussi à la maison lorsque la compétence demandée sera difficilement mobilisable. Un enfant dyslexique par exemple va lire assez lentement un texte et fera beaucoup de fautes d’orthographe. La dyscalculie, quant à elle, se traduit par une mémoire plutôt défaillante et des difficultés pour additionner/soustraire les nombres ou apprendre les tables de multiplication. Une prononciation approximative, des phrases difficilement compréhensibles sont les principaux signaux indiquant une dysphasie. Des tests peuvent être réalisés à l’école pour examiner le niveau de l’élève.

Pour diagnostiquer avec certitude un trouble de l’apprentissage, vous pouvez effectuer divers bilans de santé selon les troubles observés. Votre médecin sera le mieux placé pour orienter votre enfant grâce à l’utilisation d’outils de dépistage validés. Les bilans les plus couramment pratiqués sont des bilans en ORL, des bilans orthophoniques ou encore des bilans ophtalmologiques.

Les troubles de l’apprentissage peuvent aussi cacher d’autres troubles comme celui du comportement (hyperactivité, anxiété). Des difficultés à l’école chez l’enfant sont parfois synonymes de troubles de l’attachement qui vont provoquer un certain stress et une faible estime de soi. Dans tous les cas, l’avis d’un professionnel de santé est fortement recommandé.

Quelle prise en charge pour les enfants souffrant de troubles de l’apprentissage ?

Les troubles de l’apprentissage chez l’enfant peuvent entraîner des répercussions néfastes, essentiellement sur le plan psychique. L’enfant peut ressentir de l’anxiété ou de la fatigue avant d’aller à l’école, connaître des difficultés pour s’intégrer et communiquer avec les autres. Cela peut même affecter la famille entière qui peut s’inquiéter démesurément pour l’enfant. Une prise en charge par un spécialiste devient alors indispensable. Selon le trouble de l’enfant, il pourra s’agir de psychologues, d’orthophonistes, de psychomotriciens… Les ergothérapeutes peuvent aussi être sollicités dans la réadaptation de l’enfant en aménageant son environnement scolaire et personnel.

Pour améliorer les conditions de travail de l’enfant à l’école, il est nécessaire d’opérer des changements pédagogiques pour s’adapter à ses difficultés. Il faut pouvoir prendre un peu plus de temps pour ces élèves atteints de troubles de l’apprentissage et leur prêter une attention particulière. Par exemple, le professeur peut relire plusieurs fois les consignes ou lui accorder un tiers-temps. Si les difficultés sont vraiment importantes, ces enfants peuvent même être admis dans une classe spécialisée pour une prise en charge 100 % personnalisée.