Praticiens qualifiés

Ergothérapeutes reconnus

A votre écoute

24h/24 - 7j/7j par mail

Actualités

Découvrez notre blog

Blog

Les troubles de l'attachement chez l'enfant

Les premières années de vie d’un enfant sont très importantes pour son développement. Les expériences vécues vont l’aider à grandir et les plus marquantes vont souvent rester dans sa mémoire jusqu’au restant de ses jours. Si des troubles de l’apprentissage sont constatés à cette période, qui est charnière dans la construction de l’enfant, il est important de les prendre en charge au plus tôt pour qu’ils ne s’installent pas dans la durée. Plus ils seront détecté tard et plus il sera difficile de les corriger. Les troubles de l’attachement ne font pas exception à cette règle.

Qu'est-ce qu'un trouble de l'attachement ?

John Bowlby est le psychiatre britannique qui a théorisé le trouble de l’attachement (Attachment theory) en 1954. Cette théorie démontre que l’enfant a besoin, pour le bon développement de ses capacités physiques et psychiques, d’une figure d’attachement (la mère le plus souvent ou les parents), appelée le « caregiver » qui va s’occuper de lui de manière constante pendant ses premiers apprentissages de la vie. En cas de manquement, divers troubles de l’attachement peuvent alors apparaître, classés en plusieurs catégories :

  • L’attachement sécure qui est considéré comme le mode d’attachement standard. Lorsque l’enfant va éprouver une détresse et demander de l’aide pour se rassurer, il va recevoir une réponse positive de ses parents via le bercement ou la parole par exemple. Sa figure d’attachement répond présent en cas de besoin, ce qui va permettre à l’enfant de grandir en toute confiance dans un environnement serein. Il sera apte à gérer au mieux ses émotions dans le futur et les situations difficiles qu’il pourrait rencontrer.
  • L’attachement insécure-anxieux qui va se caractériser par du stress pour l’enfant dans ses relations avec les autres. Les parents ne vont pas toujours répondre aux signaux de leur enfant, ce qui va provoquer chez lui l’anxiété. Il va beaucoup solliciter ses parents par peur de l’abandon. La séparation avec la mère peut être compliquée à vivre.
  • L’attachement insécure-évitant se constate lorsque l’enfant demande peu d’attention à sa mère ou à sa famille. Il devient distant car ses parents n’ont pas beaucoup satisfait à ses demandes. Ces enfants sont en apparence indépendants et calmes mais cela se traduit au fond par une grande méfiance envers les autres.
  • L’attachement insécure-résistant désigne un type de comportement ambivalent. Les signaux de détresse envoyés à sa mère ne sont pas toujours pris en compte. Sa relation avec sa figure d’attachement est inconstante. Il peut demander beaucoup de soins et avoir du mal à être réconforté.
  • L’attachement insécure-désorganisé qui, comme son nom l’indique, est une relation basée sur l’instabilité. Le parent s’absente régulièrement, ce qui peut causer une grande source de stress pour l’enfant. Ses sentiments sont confus en la présence de son “caregiver” et des troubles psychotiques peuvent se manifester.
trouble-ado
ergo-enfant

Pourquoi le trouble se déclenche ?

Le trouble de l’attachement désigne une rupture dans la relation parent-enfant. Il ne doit pas être confondu avec d’autres troubles du comportement tels que l’hyperactivité ou les troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Certains signaux extérieurs doivent alerter les parents sur une éventuelle souffrance de troubles de l’attachement. Les symptômes à observer vont différer selon l’âge du sujet. Pour les bébés et les jeunes enfants, les signes sont les suivants :

  • beaucoup d’agitation
  • des crises de colère
  • des pleurs
  • un sommeil perturbé
  • une animosité pour les contacts physiques ou au contraire un besoin constant de se sentir aimé ou en sécurité

Pour les adolescents ou jeunes adultes, les indices qui peuvent mener à suspecter des troubles de l’attachement sont observables à travers la relation qu’ils entretiennent avec leurs parents :

  • l’isolement et le repli sur soi
  • la contestation de l’autorité parentale
  • des comportements agressifs
  • des difficultés à l’école
  • des relations compliquées avec ses semblables
  • une dépréciation de soi

L’élément déclencheur des troubles de l’attachement chez l’enfant n’est pas toujours connu ou isolé, mais apparaît généralement quand il est bébé ou durant l’enfance. Le lien avec la mère ou un parent proche a pu être rompu à un très jeune âge, lui laissant certains traumatismes et un sentiment d’abandon. Les enfants qui souffrent de ces troubles peuvent aussi avoir subi des maltraitances, des négligences ou des manques de soins ou d’attention. La plupart du temps, ces enfants connaîtront des difficultés pour gérer leurs émotions et entretenir des bonnes relations avec leur entourage, dans le cas où leurs troubles de l’attachement ne seraient pas soignés. Il est donc important de consulter un professionnel de santé au plus vite pour qu’ils puissent améliorer leurs relations et leur estime de soi ainsi que soulager leur détresse émotionnelle. 

Qui consulter pour soigner ce trouble ?

Dès les premières constatations d’un trouble de l’attachement répété chez le bébé ou le jeune enfant, il faut prendre rendez-vous chez le pédiatre pour qu’il pose un premier diagnostic. En cas de soupçons élevés de troubles de l’attachement via l’observation du comportement de l’enfant, le médecin pourra l’orienter vers un spécialiste de la santé mentale comme un psychologue ou un psychiatre. L’ergothérapeute qui travaille avec ces professionnels de santé pourra également intervenir sur les enfants dont les comportements sont inadaptés pour leur âge afin de leur apporter les soins nécessaires à leur bien-être.