Praticiens qualifiés

Ergothérapeutes reconnus

A votre écoute

24h/24 - 7j/7j par mail

Actualités

Découvrez notre blog

Rééducation

La sclérose en plaques, faites-vous accompagner par un ergothérapeute

La sclérose en plaques, maladie auto-immune qui affecte le système nerveux central, se trouve être une pathologie particulièrement complexe à traiter pour les scientifiques, malgré le fait qu’il s’agisse de la 1ère cause de handicap en France avec 110 000 individus touchés par cette dernière.

Qu’est-ce que la sclérose en plaques ?

Cette maladie se caractérise alors par un dysfonctionnement du système immunitaire du patient, ce qui entraîne par la suite de multiples complications en fonction de la zone du cerveau touchée. Il s’agit là d’une pathologie auto-immune, ce qui signifie que c’est le système immunitaire lui-même qui s’attaque aux différents organes et parties du corps en raison d’un dysfonctionnement nerveux. L’évolution de la maladie, de manière générale détectée chez les jeunes adultes, est possible de deux manières différentes avec la même finalité : un handicap irréversible.

Dans un premier temps, nous pouvons citer le mode de propagation de la maladie dit « rémittente ». Ce mode implique alors une avancée sous forme de poussées, avec une apparition soudaine des symptômes puis une disparition totale ou partielle de ces derniers, qui peuvent s’espacer de plusieurs semaines.

Le second mode de la maladie se trouve être « progressif d’emblée ». Ce mode de propagation plus rare illustre une évolution lente et continue, ne laissant que peu de répit au patient atteint par la sclérose en plaques.

Pour ce qui est des causes qui pourraient expliquer la présence de la maladie, la principale option reste celle du caractère héréditaire de cette dernière, au niveau génétique, notamment avec la présence de variants précis chez un individu. Une autre option se trouve quant à elle être celle de l’environnement. En effet, les facteurs climatiques sont mis en cause avec notamment l’impact du niveau d’ensoleillement. Pour les épidémiologistes, d’autres facteurs sont à envisager comme les habitudes de consommation. On s’attarde ici, sur les facteurs du tabagisme, la pollution ou bien encore le problème du surpoids.

Malheureusement, encore aujourd’hui, cette maladie reste difficile à traiter sans possibilité de guérison totale, avec pour seule option un ralentissement de son avancée dans le corps du patient.

sclerose
handicap

Quelles sont les manifestations de la
sclérose en plaques ?

Comme nous l’avons expliqué précédemment, cette maladie auto-immune d’origine neuronale a pour particularité d’évoluer de manière progressive. Cette maladie va alors affecter les personnes de manière différente, en fonction notamment de la partie du cerveau qui est touchée. Les symptômes sont ainsi très variables et nombreux. Ils peuvent être :

  • Au niveau des muscles, lorsque c’est la région de la motricité qui est touchée, il peut alors y avoir des difficultés au niveau de la marche voire même une perte totale de la capacité à marcher,
  • Au niveau de la vision, ce qui signifie un doublement de la vision, une vision trouble et une perte de repères ainsi qu’une baisse générale de la vision,
  • Au niveau de la capacité de coordination des gestes, en lien avec les faiblesses musculaires mais aussi un mauvais équilibre,
  • Au niveau des organes, ce qui peut provoquer par exemple des problèmes urinaires,
  • Au niveau de la concentration et de la mémoire enfin, si ce sont des problèmes d’ordre cognitif.

L'intérêt de l’ergothérapie dans l’accompagnement de cette maladie

La sclérose en plaques est une maladie qui handicape réellement la vie d’un patient, sans réelle possibilité de guérison, avec pour seule possibilité un traitement pour ralentir l’avancée de la maladie.

Cependant, il reste tout de même un outil qui serait en mesure d’améliorer le confort mental et physique d’un individu : l’ergothérapie.

Il s’agit là non pas d’un traitement en lui-même, mais plutôt d’un accompagnement personnalisé selon les besoins de chacun, dans le but d’aider au mieux à traverser cette épreuve. Tout cela est possible grâce à la mise en place d’un soutien psychologique et d’exercices de rééducation qui permettent de ralentir la maladie pour garder le plus longtemps possible son autonomie, mais aussi de précieux conseils afin d’adapter son quotidien en fonction de sa situation personnelle et une adaptation du cadre de vie pour répondre au mieux à sa nouvelle condition. Réapprentissage du geste et adaptation à travers des mouvements ergonomiques seront d’une grande aide.