Praticiens qualifiés

Ergothérapeutes reconnus

A votre écoute

24h/24 - 7j/7j par mail

Actualités

Découvrez notre blog

Rééducation

La rééducation en ergothérapie de la maladie de Parkinson

Tremblements, mouvements lents, rigidité sont les symptômes qui caractérisent le plus la maladie de Parkinson. Elle touche principalement les personnes âgées à partir de 55 ans et cause un handicap important pour les personnes atteintes de cette maladie neuro-dégénérative. Cette pathologie attaque les neurones à dopamine, dans une zone du cerveau appelée la « substance noire ». Plus de 25 000 nouveaux cas sont recensés chaque année. Une prise en charge médicamenteuse est assurée par les professionnels de santé afin de retarder l’évolution de la maladie même si celle-ci ne peut pas se guérir. Les patients parkinsoniens ont généralement besoin d’un accompagnement personnalisé. La kinésithérapie, l’orthophonie et l’ergothérapie sont les disciplines qui s’occupent de la rééducation de la maladie de Parkinson. Médecins et professionnels de santé du paramédical travaillent donc en étroite collaboration afin d’apporter le meilleur traitement à chaque patient.

Rééducation d'une personne atteint de la maladie de Parkinson

L’ergothérapeute est le praticien qui aide ses patients à effectuer de nouveau les gestes élémentaires de la vie quotidienne : s’habiller, manger, prendre sa douche, cuisiner, lire, écrire, etc. La maladie de Parkinson entraine des troubles moteurs, des troubles cognitifs (perte de la mémoire et de la perception), des troubles axiaux (perte d’équilibre, chute), des troubles de déglutition et des troubles de la parole. Ces symptômes peuvent être plus ou moins compensés par l’intervention de l’ergothérapeute. Son rôle est de permettre à son patient de retrouver le maximum de ses capacités physiques. L’ergothérapeute est aussi spécialisé dans l’aménagement du domicile afin de faciliter les déplacements et préserver l’autonomie du patient.

Concrètement, la première étape de la rééducation consiste dans la réalisation d’un bilan ergothérapeutique pour évaluer les difficultés rencontrées par le parkinsonien dans la vie de tous les jours. Ce temps d’observation est essentiel pour établir un plan d’intervention efficace.

Les exercices proposés par l’ergothérapeute reposent ensuite sur des activités ludiques, usuelles ou manuelles. Si le patient présente des difficultés pour coordonner ses gestes, à être précis, il peut s’essayer à la couture qui est une activité demandant une certaine habilité. Des aides techniques peuvent également soulager le patient face à la complexité de certaines tâches à effectuer. Il existe par exemple des enfile-boutons pour fermer sa chemise ou son pantalon sans effort ou encore des couverts plus lourds et plus larges pour empêcher les tremblements. L’ergothérapeute réapprend ainsi à son patient à adopter les bons gestes pour lui éviter de trop se fatiguer et lui garantir un environnement sécurisé.

La rééducation et la réadaptation passe enfin par l’aménagement du domicile. Celui-ci doit être accessible pour le malade de Parkinson c’est-à-dire que tout obstacle potentiel doit être écarté. La salle de bain est la pièce qui exige souvent le plus de changements avec l’installation d’une barre d’appui voire d’une chaise de douche pour prévenir le risque de chutes. Les conseils de l’ergothérapeute seront très précieux pour rendre le domicile du patient le plus ergonomique possible.

tremblement

L’intérêt pour un parkinsonien de se faire suivre par un professionnel de santé

Le suivi du patient atteint de la maladie de Parkinson par une équipe de professionnels de santé (ergothérapeute mais aussi kinésithérapeute, orthophoniste) est primordial pour qu’il garde une qualité de vie satisfaisante. Le soutien de la famille et des amis est aussi important pour la santé mentale du parkinsonien. Si vous êtes dans ce cas, vous pouvez l’aider en simplifiant votre communication avec lui : parler plus lentement, articuler, répéter et faire des phrases courtes. Les divers professionnels de santé seront de toute manière là pour vous épauler.

Il est bien de savoir que l’activité physique est bénéfique pour les malades de Parkinson. Vous pouvez donc conseiller à votre proche de réaliser une activité physique comme la marche nordique ou le yoga et même l’accompagner pour l’encourager dans cette voie. Votre présence ainsi que celle de l’ergothérapeute est un réel atout pour le patient parkinsonien contre la dépression. C’est en effet un trouble mental souvent associée à la maladie de Parkinson. Votre soutien est synonyme d’espoir, de lien social préservé et de motivation. Un traitement adapté va permettre de faire reculer les symptômes et améliorer le bien-être du patient. La prise en charge doit donc se faire au plus tôt pour minimiser la progression de la maladie de Parkinson.

On peut ainsi dire que la rééducation, c’est la clé d’un accompagnement réussi et de combattre la maladie avec toutes les armes à disposition !