Praticiens qualifiés

Ergothérapeutes reconnus

A votre écoute

24h/24 - 7j/7j par mail

Actualités

Découvrez notre blog

Pour qui ?

L'ergothérapie chez le bébé

L’ergothérapeute intervient pour maintenir ou restaurer les activités qui tiennent à cœur au patient de manière sécurisée et autonome.

L’ergothérapie précoce pour le développement du
tout-petit

Par définition, l’autonomie d’un bébé est limitée puisqu’il se trouve encore dans un contexte de dépendance envers ses parents. Entre 0 et 3 ans, le cerveau est en plein développement, c’est pourquoi l’on insiste tant sur l’importance de la stimulation du tout-petit. Indispensable au quotidien, elle va contribuer à la création d’un réseau de neurones solide et efficace. L’ergothérapeute va faire le lien entre le bébé, ses occupations et son environnement. Son intervention est préconisée dès la suspicion de difficultés (sensorielles, cognitives, motrices, etc.), afin de limiter les risques de retard de développement et donc l’apparition de complications. On parle de « retard de développement » lorsque le sujet éprouve des difficultés plus grandes que la moyenne des enfants de son âge dans plusieurs activités liées à une même sphère de développement, et non pas dans une seule action bien définie. Par exemple, il n’y a pas lieu de s’inquiéter si votre enfant peine à utiliser convenablement ses couverts mais qu’il parvient facilement à remonter la fermeture éclair de son manteau. L’information et la prévention auprès des jeunes parents occupent alors une place importante dans l’action du praticien.

Ergothérapeute, parents et bébé : un travail tripartite

Attardons-nous maintenant sur les activités qui ponctuent le quotidien d’un bébé. Interactions sociales, sommeil, alimentation, soins personnels, déplacements ou encore habillage sont autant de domaines dans lesquels le tout-petit devra acquérir des compétences et les améliorer par la suite. Les parents sont des acteurs à part entière du processus de rééducation ou de réapprentissage. L’ergothérapeute peut être amené à intervenir lorsque le patient éprouve des difficultés à développer ces compétences, ralentissant ainsi son développement sur différents plans :

ergotherapeute-enfant
ergo

Des activités ludiques pour dissiper les difficultés de la vie quotidienne

Le praticien dispose d’un large panel d’activités à mettre en place avec le bébé, choisies bien entendu selon ses besoins, son âge et ses capacités. Les tubes sensoriels, par exemple, vont générer une stimulation des sens et une amélioration de la préhension. Les jeux liés au corps visent à travailler l’acceptation des changements de position et contribuent au développement des interactions sociales, là où le recours à des hochets divers et variés permettra notamment de stimuler le tout-petit grâce aux sensations variées offertes par les différents aspects et textures de l’objet. L’ergothérapeute s’adapte au rythme d’apprentissage de son patient et emploie des techniques spécialisées pour l’aider et l’accompagner dans l’acquisition de certaines habiletés. La thérapie par le jeu est un atout considérable puisqu’elle permet à l’enfant d’assimiler les défis et le motive à les relever. 

Nous répondons à vos questions

L’ergothérapeute en pédiatrie a pour objectif de développer l’autonomie et l’indépendance du nourrisson au sein de ses occupations quotidiennes. Le praticien va également collaborer avec les parents. 

Chez les tout-petits, il est recommandé de prendre rendez-vous avec un praticien dès la suspicion ou la révélation de difficultés. Une intervention précoce permet de limiter les risques de retard de développement. 

Durant le bilan, l’ergothérapeute va faire le lien entre le bébé, ses occupations et son environnement. Il va s’intéresser aux déplacements du sujet, à ses interactions sociales et ses loisirs afin de notifier les difficultés existantes et de pouvoir établir un plan de thérapie adapté aux besoins du bébé et des parents.