Praticiens qualifiés

Ergothérapeutes reconnus

A votre écoute

24h/24 - 7j/7j par mail

Actualités

Découvrez notre blog

Blog

Qu’est-ce que la méthode Padovan ?

La méthode Padovan, qu’on connaît aussi sous le nom de Réorganisation Neuro-Fonctionnelle (RNF), est une technique qui vise à reproduire les différentes phases du développement de l’enfant, avant sa naissance (l’ontogénèse), mais aussi après celle-ci. A travers les différents exercices proposés, on cherche à refonder certaines bases de l’organisation neurologique de l’enfant.

D’où vient la méthode Padovan ?

Beatriz Padovan est institutrice au Brésil dans les années 1970, et dans sa classe certains élèves souffrent de différents troubles, les empêchant d’apprendre confortablement au sein du cadre scolaire. Elle décide de se lancer dans une carrière d’orthophoniste et de créer sa propre méthode pour réussir à aider les personnes, souvent les enfants, en difficulté dans leur développement ou apprentissage scolaire à cause de leurs différents troubles. Elle s’appuie en premier lieu sur les travaux de deux auteurs, Temple Fay, auteur du XXème siècle qui s’intéresse à l’organisation neurologique de l’enfant, mais aussi Rudolf Steiner. Ce dernier propose une classification des activités humaines, qu’il regroupe en trois différents types : le marcher, le parler mais aussi le penser. Ces trois notions seraient déterminantes, mais aussi interdépendantes dans leur organisation du système humain, et le dysfonctionnement de l’une d’entre elles viendrait mettre à mal le système entier. 

Avec les connaissances que Beatriz Padovan a elle-même pu acquérir dans sa carrière de professeure, mélangées aux réflexions des auteurs présentés ci-dessus, elle lance sa propre technique dans l’orthophonie brésilienne. Elle va rapidement connaitre un succès très important, grâce à plusieurs personnes dont l’état s’améliore rapidement suite au suivi des sessions de Beatriz Padovan. La méthode est encore aujourd’hui très populaire au Brésil, étant une spécialité à part entière du diplôme d’orthophoniste dans le pays, et servant de traitement de longue durée pour des personnes dans des états végétatifs ou dans des comas profonds.

trouble-ado
ergo-enfant

En quoi consiste la méthode Padovan ?

La méthode Padovan s’appuie sur la plasticité cérébrale : c’est-à-dire la capacité du cerveau à créer ou recréer des connexions, pour l’installation permanente de fonctions qui pouvaient être dysfonctionnantes. Les fonctions motrices, sensorielles, végétatives, langagières ou encore cognitives sont aussi certaines des activités cérébrales qui vont être touchées par la méthode de réorganisation neuro-fonctionnelle.

Les personnes désireuses de s’essayer à cette technique vont devoir investir du temps et une volonté certaine, car c’est sur le temps long que la méthode Padovan pourra porter ses fruits. En effet, la règle des trois R définit la possible réussite des processus de la méthode, ils représentent : le Rythme, la Régularité et la Répétition. 

Chaque séance se fera sur la même base, et la répétition de la séance devra s’organiser chaque semaine a minima pour une bonne prise en compte de l’action par le corps et l’esprit du patient. Les mouvements commencent avec la présence d’un hamac, dans lequel l’individu va venir se faire bercer : on cherche à travers cet exercice à faire reprendre la place qu’occupait le fœtus dans le ventre maternel. Pour (ré)acquérir d’autres capacités, comme le rampé, le roulé-boulé ou encore le déplacement à quatre-pattes, le spécialiste de la méthode Padovan va intervenir en faisant effectuer ces exercices au patient. Ces mouvements ne doivent pas s’effectuer de manière consciente, car on perdrait les bénéfices de la méthode, et c’est au contraire l’inconscient qui doit prendre le dessus dans cette suite de mouvement. Peuvent s’enchaîner différentes autres sortes d’exercices, qui suivent la chaîne d’évolution neurologique du corps, avec des exercices sur les mains et aussi les yeux. Les fonctions qu’on appelle pré-linguistiques, c’est-à-dire la déglutition, la respiration, la succion et la mastication sont aussi concernées, et peuvent faire l’objet d’un travail avec des poésies notamment, pour rendre le moment propice à l’éveil de l’enfant. 

Quelles sont les personnes concernées ?

En adaptant le nombre de séances de 50 minutes par semaine, selon les besoins de la personne, la méthode Padovan peut s’appliquer à différents individus dont les pathologies diffèrent. Les enfants touchés par des troubles neuro-développementaux, tout comme ceux atteints de troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H) ou encore touchés par des troubles de l’apprentissage peuvent ainsi en bénéficier.

La méthode Padovan étend donc son expertise sur une diversité d’individus et de profils, mais peut aussi venir en aide à des adultes ayant vécu des chocs traumatiques lourds : on parle ici de suites d’AVC, d’accidents de la route. Pour les personnes souffrant de troubles dégénératifs du système nerveux, comme la maladie de Parkinson ou encore celle d’Alzheimer, le recours à la réorganisation neuro-fonctionnelle est aussi possible. Le but recherché est dans tous les cas assez similaire, puisque l’on cherche à rattraper, à recréer des étapes qui ont pu être passées trop rapidement dans la maturation de l’individu, et qui ont engendré sur le long terme d’autres troubles empêchant un développement fonctionnel optimal.

La méthode Padovan en France

Il tient bon de rappeler qu’en France, les personnes exerçant les techniques Padovan sont peu nombreuses, il n’existe que peu de formations disponibles pour les individus désireux de s’intéresser à la méthode. Certains orthophonistes, orthodontistes mais aussi des ergothérapeutes, psychomotriciens ou kinésithérapeutes exercent ainsi en prenant en compte différents enseignements tirés de cette méthode brésilienne. Certains professionnels de santé remettent aussi en question la possible utilité et le fonctionnement de la méthode de réorganisation neuro-fonctionnelle, puisque l’amélioration des performances neurologiques, et donc physiques des patients, ne serait pas prouvée. Le corps médical reste ainsi divisé, car si plus de 80% des enfants montrent des résultats positifs après le suivi de la méthode, l’absence de données sur le fondement théorique même de la méthode Padovan peut remettre en question certains de ses aspects.