Praticiens qualifiés

Ergothérapeutes reconnus

A votre écoute

24h/24 - 7j/7j par mail

Actualités

Découvrez notre blog

Blog

S'installer en tant qu'ergothérapeute libéral

L’ergothérapie est une profession qui reste encore assez méconnue en France malgré un développement favorable ces dernières années. Elle permet suite à un diagnostique de mettre en oeuvre les moyens nécessaires à l’accompagnement du patient sur le plan moteur et mental. Cette pratique peut donc s’exercer de manière libérale, en tant qu’indépendant par exemple au sein de son propre cabinet d’ergothérapie.

Pourquoi exercer l’ergothérapie en libéral ?

Lorsque l’on parle d’un ergothérapeute libéral, on s’intéresse à la majorité de personnes qui à la fin de leur cursus de formation de trois ans, choisissent de devenir indépendant en agissant de manière autonome en tant qu’ergothérapeute. Cela représente en plus d’une liberté d’action, une véritable souplesse au niveau du domaine d’action qui ne se limite pas seulement au cadre d’un simple cabinet d’ergothérapie. Il permet donc une action au niveau :

  • De son propre cabinet via les diverses consultations, les bilans destinés aussi bien aux plus jeunes qu’aux séniors.
  • Des éventuelles maisons médicales afin de multiplier le nombre de personnes ne pouvant pas se déplacer, notamment les personnes âgées.
  • Des associations mais aussi dans tous les établissements qui ne possèdent habituellement pas d’ergothérapeute en leur sein comme les maisons de retraite, les crèches ou encore les centres médicaux-sociaux.
  • Du domicile ou du lieu de travail du patient, tout en s’adaptant à ses besoins on adapte par la même occasion la manière d’agir pour lui éviter le désagrément du déplacement, en particulier si cela représente une difficulté pour lui.

Les formations à suivre

De manière obligatoire, la pratique de l’ergothérapie exige une formation de trois ans afin d’obtenir le Diplôme d’Etat d’Ergothérapeute. La première année de formation est alors commune aux études de santé puis vient la spécialisation en ergothérapie. L’ensemble du cursus est alors proposé dans les 26 instituts de formation agréés pour la formation et la préparation au diplôme d’Etat dont l’équivalent est la licence et est parsemé à la fois de cours théoriques mais aussi d’exercices pratiques via les stages.

Il s’agit là toutefois d’une profession réglementée en France, ce qui vous demande de faire vérifier et valider votre diplôme auprès de la Division Territoriale de l’Agence Régionale de Santé (DTARS) afin d’obtenir votre numéro professionnel ADELI ainsi que votre Carte Professionnelle de Santé (CPS).

Le salaire d’un ergothérapeute libéral

La tarification des ergothérapeutes libéraux, bien quelle soit encadrée par la loi n’est pas à proprement fixée et reste donc au choix du praticien. Elle peut varier en fonction de la région d’action, du type de service proposé ou encore du professionnel et de sa popularité tout simplement. Il est aussi à prendre en compte le nombre d’heures hebdomadaires qui sont effectuées par le praticien mais aussi l’amortissement de certaines machines qui peuvent jouer sur le tarif de la séance.

Pour le moment en France, les frais d’un ergothérapeute libéral ne sont de manière générale non prises en charge par la sécurité sociale et restent à la charge du patient et de sa mutuelle. Cela n’est cependant pas le cas pour les actes effectués en milieu hospitalier ou structure spécialisée qui sont eux, pris en charge.

En tant qu’ergothérapeute libéral, le salaire est donc de manière général situé entre 2000 et 3000 euros Brut par mois mais est dépendant des facteurs cités précédemment.

Les démarches administratives à suivre pour votre installation

L'enregistrement à l'Urssaf

Après vous avoir reçu votre formation et enregistré auprès de la  DTARS et avoir obtenu votre numéro CPS, il vous faudra donc vous atteler à vous enregistrer auprès de l’URSSAF en tant qu’indépendant. Plusieurs statuts seront alors possibles comme entreprise individuelle ou encore société d’exercice libéral, en fonction du fait que vous partagiez ou non votre cabinet avec d’autres praticiens ergothérapeutes.

Assurance et Responsabilité Civile Professionnelle

Bien s’assurer quand on est praticien, c’est avant tout se protéger des problèmes qui pourraient mettre à mal tout l’activité du cabinet. Il est donc absolument primordial de bien s’assurer afin d’évier les soucis.

Pour ce qui est de l’assurance de responsabilité civile professionnelle, elle est utile dans le sens ou elle permet de prévenir les erreurs humaines que le praticien serait amené à faire et des conséquences que cela pourrait avoir sur le patient. Il s’agit là de couvrir les dommages causés à un tiers par le praticien. De même, une responsabilité civile d’exploitation peut aussi être un point intéressant car elle couvre les dommages causés à un tiers sur le bien d’un patient par exemple et protège l’assuré de manière pécuniaire.

Pour ce qui est des assurances de manière plus globale, l’assurance multirisques professionnelle est celle qui protègera le mieux votre bâtiment et vos meubles mais aussi votre matériel par exemple en cas d’incendie.

Assurance véhicule pour les déplacements professionnels

De nombreuses assurances proposent des contrats d’assurance pour votre véhicule professionnel. Cela peut être un atout, notamment si il s’agit d’un outil que vous utilisez régulièrement et qui peut être soumis à des problèmes courants. Cela permettra alors de ne pas se retrouver sans véhicule et donc sans possibilité de se déplacer pour effectuer des soins !

Adhésion à une Association de Gestion Agréée (AGA)

Le fait de rejoindre une association de gestion agréée (AGA) est quelque chose de fondamental dans le lancement de votre projet d’entreprise libérale. Il s’agit là d’organisme reconnu par l’Etat visant à effectuer trois choses pour vous aider : Vous accompagner dans vos démarches (notamment comptable)mais aussi proposer de la formation. Il peut aussi arriver que cet organisme doive contrôler les comptes afin d’éviter les tentatives de fraude.

Cependant malgré tout cela, de manière fiscale le fait de rejoindre une AGA possède de nombreux avantages pour une petite entreprise :

  • Absence d’une majoration de 25 % du bénéfice imposable
  • Possibilité de déduire le salaire du conjoint
  • Réduction d’impôt pour les frais d’adhésion et de comptabilité
  • Exonération de majorations fiscales pour les nouveaux adhérents

souscription à une Mutuelle Complémentaire Santé

Tout comme n’importe quelle autre mutuelle individuelle, la complémentaire santé pour les professions libérales a pour vocation de protéger et anticiper les intérêts du praticien en matière de santé et d’indemnisation. Malgré le fait qu’elle ne soit pas obligatoire pour les professions libérales, elle est tout de même fortement encouragée afin de vous assurer une protection maximale Généralement, l’adhésion à une complémentaire santé est avant tout utilisée afin d’assurer un niveau de couverture minimal pour des soins :

  • d’hospitalisation
  • courants (consultation chez un médecin généraliste ou un spécialiste, remboursement des médicaments, etc.)
  • optiques
  • dentaires

La souscription à un contrat de prévoyance

Souscrire à une prévoyance santé CARMF (prévoyance pour les professionnels de santé libéraux) est un point clé dans la protection de votre activité sur le plan de la santé du praticien. En effet il peut arriver dans la vie que vous soyez victime d’un accident ou encore d’une maladie qui vous empêche de travailler sur une période plus ou moins longue, et c’est en cela que votre mutuelle pourra vous couvrir si vous n’êtes pas en capacité d’exercer votre profession de manière financière.

L'adhésion au SYNFEL – Ergolib et/ou à l’ANFE

Malgré le fait que l’ouverture d’un compte professionnel ne soit pas obligatoire pour toutes les professions libérales, cela reste tout de même fortement recommandé afin de séparer les dépenses privées des dépenses professionnelles et assurer une comptabilité simplifiée ! Vous pouvez ainsi choisir entre ouvrir un compte dédié à l’activité ou d’ouvrir directement un compte professionnelle qui vous donne ainsi certains avantages comme un logiciel de gestion comptable intégré ou encore des tarifs préférentiels pour vos virements et des solutions de financement adaptées.

Attention cependant car les professions libérales qui utilisent le statut de société sont obligées d’ouvrir un compte professionnel avant même la création de la société afin d’y déposer le capital.

En bref, pour devenir ergothérapeute libéral il faut

Pour être un bon ergothérapeute libéral et après s’être acquitté de toutes les formalités précédentes, il vous faudra aussi de nombreuses qualités afin de rendre les entrevues agréables pour vous et efficaces pour le patient. Il doit alors :

  • Maîtriser ses propres émotions pour ne pas impacter celles de ses patients
  • Posséder des qualités humaines (empathie, écoute)
  • Avoir une condition physique car c’est un métier qui peut nécessiter de porter des personnes, d’utiliser des machines
  • Faire preuve à la fois de curiosité mais aussi de créativité et d’ingéniosité afin de proposer les meilleurs activités à chacun
  • Avoir une rigueur et un professionnalisme à toute épreuve tout en restant polyvalent
  • Être à même de gérer son entreprise sur le plan comptable notamment