Praticiens qualifiés

Ergothérapeutes reconnus

A votre écoute

24h/24 - 7j/7j par mail

Actualités

Découvrez notre blog

Troubles de l'apprentissage

Quelle est la différence entre un psychomotricien et un ergothérapeute ?

Le psychomotricien et l’ergothérapeute sont des praticiens fréquemment confondus et dont les fonctions peuvent sembler floues pour les patients. Tous deux effectuent des manipulations corporelles permettant au patient de retrouver un certain bien-être. Ces professionnels les aident au quotidien en soulageant leurs douleurs physiques, mais aussi leurs maux mentaux et sociaux. Bien que leur objectif final soit le même, ces médecins ne traitent pas leurs patients avec les mêmes méthodes, et il est important pour vous de consulter le bon praticien afin qu’il réponde au mieux à vos besoins. Notez bien cependant que les deux disciplines peuvent être complémentaires et ainsi offrir un suivi complet et adapté.

A quoi sert le psychomotricien ?

Comme son nom l’indique, le psychomotricien traite les personnes rencontrant des difficultés psychologiques qui ont un impact sur le corps (la souffrance psychologique se répercute sur les fonctions motrices du patient). Le praticien propose des exercices corporels spécifiques. Les capacités psychomotrices correspondent aux capacités motrices, comportementales, relationnelles et émotionnelles. Le psychomotricien les évalue et cherche à déterminer quelles en sont les origines. Il exerce fréquemment dans les EPHAD, afin de permettre aux personnes âgées de retrouver un équilibre du corps et de l’esprit. Le travail du psychomotricien se concentre réellement sur le vécu psychocorporel du patient, surtout quand il s’agit de personnes âgées.

Le champ d'action du psychomotricien

Il agit sur l’équilibre entre les émotions, la physiologie et la personne en elle-même, afin que le patient se réapproprie son corps, qui peut être altéré pour diverses raisons :

  • Dépression,
  • Choc psychologique,
  • Obésité et troubles du comportements alimentaires (anorexie, boulimie, etc.)

Chez le bébé et l’enfant, le praticien peut dépister les troubles autistiques éventuels. Les parents peuvent être inquiets face à un retard de développement et emmener leur enfant en consultation, le psychomotricien va alors également accompagner les parents.

Les terrains d’interventions du psychomotricien sont multiples, dès les premières semaines du bébé, durant l’enfance et jusqu’en EPHAD.

A quoi sert l’ergothérapeute ? l’ergothérapeute ?

La pratique de l’ergothérapeute est fondée sur le lien entre la santé et l’activité humaine, son but est d’aider les personnes en difficulté à vivre en autonomie s’ils sont en situation de handicap, temporaire ou permanent. Selon les difficultés du patient et ses capacités perdues, le praticien peut préconiser des aides matérielles, animalières, humaines ou techniques comme des espaces de vie ou de travail plus accessibles.

Comment exerce l'ergothérapeute

Là encore, il est possible de rencontrer un ergothérapeute à tout âge, si une situation de handicap est établie et/ou si la personne rencontre des problèmes dans la réalisation de ses tâches quotidiennes et des activités qu’elle tient à réaliser. En plus des patients en situation de handicap, l’ergothérapeute accompagne des patients victimes d’AVC ou présentant des troubles de l’attention, des troubles cognitifs comme la dyslexie, une déficience visuelle, etc. L’autonomie totale du patient et la réadaptation constituent l’objectif final de l’ergothérapeute.

Le bilan ergothérapique consiste en l’évaluation de l’empêchement du patient de son impact sur la réalisation de ses tâches quotidiennes. Si le patient est jeune, le bilan s’effectue avec ses parents afin que le praticien comprenne ce qu’est la vie quotidienne de l’enfant. Par la suite, l’ergothérapeute propose des solutions concrètes pour pallier les difficultés rencontrées afin de pouvoir les traiter au mieux.

Les différences entre les deux praticiens

Bien que l’objectif final des deux praticiens soit similaire, à savoir optimiser le bien-être des patients par l’appréhension du corps, leurs méthodes différent. L’ergothérapeute intervient même en cas de troubles mineurs et pour des problèmes de motricité faible, le psychomotricien lui, n’intervient que sur ordonnance. Le bien-être des patients peut, selon les cas, passer par un travail collaboratif entre ces deux disciplines. Elles sont complémentaires entre elles et sont en mesure de collaborer afin de proposer des solutions adaptées à leurs patients. La complémentarité ne concerne pas seulement psychomotricien et ergothérapeute, mais aussi d’autres professions tels que les kinésithérapeutes. En centre de rééducation par exemple, c’est bien souvent une équipe pluridisciplinaire qui suit le patient.